Alyah Bet Shemesh

0
560

"Ici, la Torah, on la vit! " – Moshé, 46 ans, vit à Beth Shemesh

Moshé Debré, ancien responsable financier chez Nexity et résident du Raincy, en Seine-Saint-Denis, évoque son alyah comme un « coup de tête ». « On avait une bonne situation, on venait d’acheter un appartement au Raincy. Israël, j’y avais pensé mais plus au moment de la retraite, » dit-il.

La décision de Moshé de faire son alyah est influencée par sa rencontre avec le « petit Shmuel », un enfant autiste ayant inspiré beaucoup de personnes à faire techouva. Malgré les difficultés initiales, notamment avec la vente de leur appartement et l’adaptation à une nouvelle vie en Israël, Moshé et sa famille s’installent à Beth Shemesh.

Les débuts en Israël sont difficiles, avec des défis liés à l’apprentissage de l’hébreu et la recherche d’emploi. Moshé travaille dans divers petits boulots, tandis que sa femme exerce en tant que coiffeuse à domicile. Leur situation financière devient précaire, et Moshé envisage même de retourner en France, mais sa femme décide de rester en Israël avec les enfants.

Malgré les épreuves, Moshé trouve du réconfort dans la vie communautaire israélienne et dans l’étude de la Torah. Il se remet d’une grave maladie et change de perspective sur la vie, choisissant finalement de faire ce qu’il aime. Il achète un bateau à crédit et commence à proposer des balades en mer, de la pêche, et du ski nautique. Finalement, sa famille remporte la loterie israélienne, leur permettant d’acquérir un appartement avec des modalités préférentielles.

« Ici, en Israël, on étudie la Torah. Mais surtout, on la vit! » affirme Moshé, illustrant comment l’alyah l’a poussé à se dépasser et à trouver sa voie en Israël.