Le mikvé

0
33

Le jour du Mikvé supplique

Le jour de la Tévila est un moment propice à la Prière, particulièrement celle pour l’harmonie dans le foyer. Le Maître de nos destinées qui fait résider son Nom dans le couple « est à l’écoute de la femme en ces moments-là. De nombreuses et émouvantes prière consacrées au jour de la Tévila. Ont été composées au cours des générations.

Daigne, o mon D. instaurer parmi nous Ta Chékhina, Être présent, entre mon mari et moi. Fais régner sur nous Ton Nom, inspire en nos cœurs un esprit de tahara et de kedoucha, préserve-nous de pensées qui perturbent notre union, fais que mon époux n’ait de regard que pour moi et que, pour lui, je sois toujours la meilleure. Et moi-même que je sache l’admirer et le mettre en valeur, et qu’avec humilité et sagesse, je sois toujours à la hauteur de l’estime et le fasse progresser.
Hashem, puisses-tu bénir notre union et nous aider à instaurer, en notre foyer l’amour et l’harmonie, la gentillesse, le soutien mutuel et l’amitié, ainsi que la crainte de Te déplaire. Qu’il n’y ait, entre nous, ni tension ni colère, ni jalousie ni compétition, mais une stimulation, au contraire, à évoluer, a grandir et à répandre autour de nous le bien.
Puisses-tu nous accorder des enfants beaux et vigoureux, vifs et pétillants, qui grandissent en bonne santé, prennent le bon chemin, qui couronnent notre lien !
En l’honneur de Ton Nom, je m’apprête à présent Avec toute crainte et déférence, à m’immerger dans le Mikvé, afin d’accomplir ta précieuse mitsva. Selon toutes les règles prescrites par la torah, je me suis efforcée de m’y préparer.
Hashem, Ô mon D. ! puissent mes misvoth et mes pensées trouver grâce à tes yeux purifie-nous, sanctifie-nous, afin que nous méritions Tes bénédictions, Toi qui es la source de toute bénédiction !
(traduite et adaptée-‘houpath’Hatanim)

Le Mikvé
Un spa pour l’âme

Il existe une installation dont la construction prime sur celle d’une synagogue. On peut même vendre une synagogue pour acquérir les fonds nécessaires à sa construction. Il s’agit du mikvé, un bassin rituel édifié selon d’exactes spécifications décrites dans la loi juive. L’immersion dans le mikvé entraîne une élévation de statut. Ses eaux ont le pouvoir d’opérer une transformation spirituelle et d’induire une métamorphose de l’être.

Le Mikvé est pour l’individu juif, la communauté et le peuple d’Israël dans son ensemble, la source de la pureté et de la sainteté. Aucune autre institution religieuse, aucune structure, aucun rite ne peut avoir un tel effet sur le Juif, ni agir sur lui à un niveau aussi essentiel.
De nos jours, la fonction première du mikvé se remplit dans le cadre de l’observance des lois de la “pureté familiale” juive. Après son cycle menstruel mensuel, une femme s’immerge dans le mikvé, en rafraîchissant et en rehaussant ainsi elle-même la relation qu’elle entretient avec son époux et le foyer tout entier.

Les fondamentaux

De nombreuses femmes mettent à profit cet instant de sainteté pour adresser une prière personnelle à D. . Depuis le début de la menstruation jusqu’à sept jours après son interruption, les couples ne peuvent avoir de contact physique, ni même de manifestations physiques d’affection.
Après la tombée de la nuit du septième jour, la femme se rend au mikvé. De nos jours, un mikvé ressemble à un spa luxueux : ce sont de magnifiques salles de bains pourvues de tout le nécessaire à la toilette et au maquillage, serviettes fraîches, peignoir confortable et tout le reste. La beauté de l’endroit, associée à la régénérescence et à la stimulation spirituelle ressenties, explique pourquoi le mikvé est fréquenté par de nombreuses femmes qui ne sont pas particulièrement pratiquantes par ailleurs.
Après un bain relaxant et minutieux, la femme rentre dans les eaux pures et chaudes du mikvé. Après s’y être totalement immergée, alors qu’elle est encore dans l’eau, elle récite une bénédiction particulière. Après cette immersion, le couple reprend les relations conjugales.

Quelques détails

  • Une femme s’immerge au mikvé pour la première fois avant son mariage
  • Une ultime immersion purifie la femme ménopausée pour le reste de sa vie
  • L’immersion au mikvé n’est pas requise au cours de la grossesse ou de l’allaitement, tant qu’il n’ y a pas de flux menstruel.