Harosset de Pessah

0
9

Ingrédients :

250 g de dattes
250 g de noix ( pesées épluchées )
300 g d’amandes
1/2 pomme
3 à 4 cuillères à soupe de vin rouge doux
4 cuillères à soupe de jus d’orange
1/2 cuillère à café de cannelle
1 grosse pincée de noix de muscade
de la cannelle pour enrober les boules

Préparation :

Couper les dattes en petits morceaux après les avoir bien vérifiées pour ôter celles qui sont véreuses.

Faire bouillir quelques minutes les amandes pour les émonder ( facultatif ).

Mixer tous les fruits secs en plusieurs fois, ajouter la pomme coupée en morceaux puis continuer à moudre puis bien mélanger en ajoutant le vin, le jus d’orange, la cannelle et éventuellement la noix de muscade.

Former des boules et les rouler dans un peu de cannelle.

Se garde 15 jours ou 6 mois au réfrigérateur.


Le saviez-vous ?

Le Harosset est un mélange de fruits secs moulus que l’on utilise le soir du Séder de Pessah. Il rappelle le mortier qu’utilisaient les esclaves hébreux en Égypte pour fabriquer les briques nécessaires aux constructions.

C’est le seul composant du plateau du Séder qui ne soit pas utilisé nature. C’est un mélange de plusieurs fruits, fabriqué par chaque famille selon ses coutumes et son pays ou même sa ville d’origine.

Seul élément doux du plateau, il est souvent composé des fruits provenant des sept espèces d’Israël ( dattes, amandes, raisins ).
On peut y ajouter de la pomme : en souvenir des femmes juives qui accouchaient sous les pommiers, comme le rapporte le Cantique des Cantiques.

Dans certaines familles, le Harosset est fait avec des épices ( comme la cannelle en bâton ) qui symbolise la paille utilisée pour composer le mortier.

Chez d’autres, le Harosset est délayé dans du vin ou du jus de raisin afin que la pâte en soit moins compacte.
Ce liquide, rouge, est ajouté en souvenir de la plaie de sang qui fut la première des dix plaies et du sang des milliers d’enfants juifs que le Pharaon fit égorger pour guérir de la lèpre.

Enfin, le Harosset est une pâte de fruits, dans la composition de laquelle on remarque certaines tendances régulières :
En orient, amandes, dattes ou figues y sont présentes.
En Europe, pommes et noix.
Chez les portugais, amandes, pommes, raisons, épices et vin.
Chez les juifs judéo-espagnols, le Harousset est composé de pommes, de noix, figues,dattes et de raisins secs, mixés avec du vin.